Depuis quelques mois, un mouvement de libération de la parole s’est enclenché dans le champ du sport. Le Ministère des sports a lancé le 21 février 2020 une première convention sur la prévention des violences sexuelles dans le champ du sport, point de départ d’une politique pérenne sur cette thématique.

Parallèlement, une politique régionale concertée s’est engagée en Normandie entre l’Etat et le mouvement sportif, à travers le Comité Régional Olympique et Sportif Normandie, les Comités Départementaux Olympiques et Sportif, la Délégation Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports (ex DRDJSCS) et les Services Départementaux de la Jeunesse, de l’Engagement et des Sports (ex DDCS/PP). Cette dynamique est activée à chaque niveau territorial et mobilise l’ensemble des acteurs.

Face à ces enjeux, plusieurs actions ont été menées au cours du premier semestre 2021 :

Une visioconférence « Prévenir et agir contre les violences sexistes et sexuelles dans le sport », le 4 décembre 2020, avec la participation de Fabienne Bourdais, déléguée ministérielle en charge des violences dans le sport, Catherine Moyon De Baecque, première athlète de haut niveau à avoir brisé la loi du silence suite à des agressions sexuelles lors d’un stage national avec l’équipe de France d’athlétisme et qui mené un combat historique contre les violences sexuelles dans le sport, Greg Decamps, auteur du rapport ministériel « Etude des violences sexuelles dans le sport en France » et Philippe Liotard, Maître de conférences à l’université de Lyon 1.

Le mois de la prévention contre les violences sexistes et sexuelles, avec la mise en place durant le mois de janvier de 4 ateliers :

1- Prévention et sensibilisation aux risques de pédocriminalité et de bizutage, réalisé avec l’intervention de l’association « Colosse aux Pieds d’Argile »
2- Des outils pour agir, afin de travailler sur la construction de plans d’action au sein des structures et avoir connaissance des outils existants.
3- Identifier les violences sexuelles et sexistes et comprendre les mécanismes sexistes qui les renforcent, en collaboration avec le Planning Familial du Calvados
4- Le signalement et ses suites.

Une visioconférence sur les dangers des réseaux sociaux et Internet, animée par “LOG.in Prévention” s’est également tenue le 30 mars 2021. Ce temps a permis d’étudier en profondeur les outils (snapchat, instagram, facebook, youtube, tiktok, …) afin de permettre d’en avoir les meilleurs usages et d’en éviter les pièges.

Ces actions engagées conjointement par les services de l’Etat et le mouvement sportif vont se poursuivre tout au long de l’année 2021.

Vendredi 2 avril 2021, une journée nationale était organisée par Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, et Mme La Ministre Déléguée chargée des Sports, Roxana Maracineanu. Elle avait pour objectif de lancer le 3ème temps de la convention nationale de prévention des violences sexuelles dans le sport.

En Normandie, l’après-midi du vendredi 2 avril, le mouvement olympiques s’est engagé pour la lutte contre les violences dans le sport en signant un manifeste d’engagement.

Monsieur le Préfet de région et Mme la rectrice de la région académique Normandie ont ouvert la séance rappelant l’engagement de l’Etat sur cette thématique. Le président du comité régional olympique et sportif et les présidents des comités départementaux olympiques et sportifs ont pris la parole à leur tour et illustré leur engagement par la signature du manifeste.

Le manifeste a vocation à être envoyé aux présidents de ligues, comités régionaux et comités départementaux afin qu’ils mènent eux aussi des actions au plus près des territoires. La signature du manifeste d’engagement est une application concrète des travaux menés à l’échelle de la région Normandie. Elle permet une déclinaison d’actions dans plusieurs domaines, et notamment la sensibilisation et la formation auprès des différents publics : les éducateurs et éducatrices sportives, les dirigeants et dirigeantes, les jeunes dans les écoles et dans les clubs sportifs.

Le mouvement olympique signe le manifeste d’engagement de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans le sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *